Le Kiosque Média

"Notre métier n’est ni de faire plaisir, ni de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie." - Albert Londres

10.31.2006

Le Ministère de l'Éducation au palmarès de la migraine

Par Marie-Josée Richard et l'équipe du Kiosque

Le Ministère de l’éducation se prépare à accoucher d’un nouveau programme d’histoire au secondaire. Le problème est que le programme se présente par le siège et ne sait où donner de la tête. Le Québécois moyen ou même doué n’y comprend rien. On a vaguement su que le ministère faisait des coupes à blanc dans la chronologie et on a essayé de suivre dans les pages des journaux la controverse qui a suivi. La guérilla se poursuit dans les tranchées des cubicules de fonctionnaires et d’universitaires.

Le commun des mortels ne peut comprendre l’ultra-sec document de travail de 93 pages du Ministère de l’Éducation sur la question de la réforme de l’histoire. (« Le présent programme favorise également l’alphabétisation sociale de l’élève en l’initiant au référentiel de connaissances partagées par la collectivité à laquelle il appartient, référentiel sans lequel un citoyen se sentirait étranger dans sa société. ») La pensée dominante au Ministère n’est surtout pas la vulgarisation de ses travaux. Mais il y a une voie rapide pour se convaincre sans douleur qu’il y a des grands fêlés à la tête du Ministère. L’idée est de laisser choir la lecture du texte pour se concentrer sur les ti-graphiques pondus avec amour et avec nos taxes par le Ministère.

Suivez attentivement les étapes suivantes :

Allez sur le site web du Collectif pour une éducation de qualité

Dans la colonne de gauche, au milieu, on peut lire :
Réactions du CEQ au projet de programme d'« Histoire et éducation à la citoyenneté » rendu public par Le Devoir, 27 avril 2006

Montréal, le 27 avril 2006 – Le Collectif pour une éducation de qualité a obtenu copie du document de travail produit par le Ministère de l'Éducation. C'est après l'avoir lu que nous formulons cette réaction.
Téléchargez le document PDF.

Cliquez sur ce document PDF. Puis, allez à la page 4.

La compression de la calotte cérébrale débute à la simple lecture du titre en page 4 : « Apport du programme d’histoire et d’éducation à la citoyenneté au Programme de formation scolaire », pour le programme du secondaire, 2e cycle. Oubliez ce titre. Concentrez-vous sur le magnifique tableau tout en couleur qui a fait saliver le Ministère... 5 couleurs sont présentées en légende, une pour chaque catégorie de l’univers social (géographie, histoire et éducation à la citoyenneté). Un beau schéma qui ne veut rien dire. Enfin, si : si on veut bien essayer de le déchiffrer. Cependant, une note aurait dû être inscrite en bas de page, près de la légende : « Mise en garde : tambourinement des tempes assuré au déchiffrement de ce tableau. » Bonne chance à qui veut se prêter au jeu* (synonyme de leçon ou devoir selon le nouveau code du renouveau pédagogique)!

À la lecture de ce tableau on se demande si les auteurs sont fous. Pour s’en convaincre, on clique ensuite sur la page 59 puis 60 puis 89. Dépaysement garanti.

Roulement de tambour. Taratatata. C’est véritablement en page 91 que se trouve le grand gagnant du palmarès "Migraine". La page comprend non seulement des flèches, mais aussi des spirales ainsi que des schémas de petits bonshommes, dignes de panneaux routiers aux abords des écoles. On pourrait en faire des posters pour attirer l’attention des amateurs d’extasy.

Un des apprentissages que ce programme désire inculquer à l’apprenant du secondaire (le mot élève étant désuet et péjoratif) est de le sensibiliser à la complexité de notre monde. Cet objectif est réussi. C’est le seul.

3 Comments:

  • At 02 novembre, 2006 11:57, Anonymous Anonyme said…

    Wow, c'est umm... ça fesse en tout cas. J'avais jamais vu l'utilisation d'une métaphore du système solaire comme schéma pour expliquer autre chose que le système solaire, et encore moins mettre ça en page 4 pour assomer tout le monde.

    Mais vraiment la page 91 est un classique, faut vraiment chercher pour trouver des flèches avec des spirales, en plus avec un médaillon, la légende fait juste compliquer les choses, si l'ensemble des compétences font partie de l'ORGANISATION, CHANGEMENT et DIVERSITÉ, pourquoi on a besoin des flèches? L'ensemble du schéma est redondant.

     
  • At 02 novembre, 2006 11:58, Anonymous Anonyme said…

    j'ai oublié de signer... Deric Caron

     
  • At 09 novembre, 2006 12:37, Anonymous Myriam Saindon said…

    J'ai fait circuler les schémas à mon équipe de profs: euphorisant mais à la fois tellement inquiétant.....

    Le mari d'une collègue lui a dit: "ça irait sans doute mieux si le Ministère arrêtait de changer son programme à tous les 6 ans !

    Sa femme lui a répondu: "Peut-être, mais là, on peut vraiment pas rester avec celui-là ! "

    Engagez-vous, qu'ils disaient ! ...

     

Publier un commentaire

<< Home

 
Top Blogues